Assurance vie : les SCPI proposées dans un nombre croissant de contrats

Jusqu'à 487 Euros d'économies ...ebooks_assurances

En suivant ces 15 étapes simples

 

+ en bonus 2 livres pdfs:

  • droits et devoirs des assurances
  • le glossaire des assurances

Je déteste le Spam et votre adresse est en sécurité

scpi, assurance-vie, contrat

De nombreux contrats d’assurance vie permettent désormais d’investir dans l’immobilier au travers de SCPI. Parmi les derniers en date, Patrimoine Vie Plus qui donne accès à la SCPI Sélectinvest 1 au et Frontière Efficiente de MonFinancier avec les SCPI Primopierre et Patrimmo Commerce.

La SCPI est-elle le devenir de l’assurance vie ? L’engouement des épargnants pour les sociétés civiles de placements immobilier n’a pas échappé aux assureurs et courtiers qui sont chaque jour un peu plus nombreux à en proposer dans leurs contrats d’assurance vie.

La SCPI apporte diversification et rendement additionnel…

La SCPI Sélectinvest 1, gérée par la Française AM (ex UFG-LFP) vient ainsi d’être référencée parmi les supports d’investissement du contrat d’assurance-vie multisupport Patrimoine Vie Plus. De son côté, le courtier en ligne MonFinancier présidé par Marc Fiorentino propose désormais deux nouvelles SCPI. Primopierre et Patrimmo Commerce, toutes deux gérées par Primonial Reim, sont ainsi référencées en plus de Laffitte Pierre (gérée par Nami – AEW Europe) et PFO2 (Perial).

Pourquoi cet intérêt croissant pour les SCPI au sein de l’assurance vie ? Plusieurs raisons à cela. La SCPI constitue une alternative au fonds en euros du fait du rendement supérieurs et des revenus réguliers qu’elles procurent. Elle permet en outre d’investir indirectement sur des actifs tangibles, alors que l’assurance vie en euros est majoritairement investie sur des obligations d’Etat ou d’entreprises. La SCPI permet enfin de diversifier un patrimoine sur le marché de l’immobilier d’entreprise au sein de l’enveloppe fiscale de l’assurance vie.

… En contrepartie d’une moindre liquidité

En revanche, acheter des parts de SCPI via son assurance vie n’est pas dénué d’inconvénients. Premier problème, l’offre est assez rare. Les SCPI sont proposées dans le cadre d’enveloppe de souscription limitées, souvent 50.000 euros par contrat et au cours de fenêtres de souscription limitées dans le temps une fois l’enveloppe globale atteinte. De plus, les parts de SCPI exposent les souscripteurs à un risque de perte en capital, contrairement au fonds euros dont le capital est garanti. Enfin, la liquidité des SCPI n’est pas aussi importante qu’un autre support en unités de compte plus classique de type FCP ou Sicav. D’ailleurs, les supports SCPI ne sont pas éligibles aux options d’arbitrages automatiques proposés dans de nombreux contrats.


Source: Assurance vie : les SCPI proposées dans un nombre croissant de contrats

This entry was posted in assurance vie. Bookmark the permalink.

One Response to Assurance vie : les SCPI proposées dans un nombre croissant de contrats

  1. Bonjour, merci pour cet article intéressant,
    en plus de cela, un peut plus d’information, les SCPI sont des fonds qui reçoivent l’épargne publique et l’investissent dans l’immobilier locatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *